Histoire de l’aloe vera

Histoire de l’aloe vera

L'histoire, plusieurs fois millénaire de l'aloe Vera, est aussi captivante qu'un roman d'aventure.
Voici son histoire en résumé !

Les vertus de l'aloe vera étaient déjà bien connues dans l'Antiquité.
Il semble que ce soit chez les Sumériens que l'on retrouve les plus anciennes traces sur des tablettes d'argile (2200 avant JC)

En Egypte ancienne

l'aloe avait la réputation de garder aux femmes leur beauté.
Les pharaons le considéraient comme un élixir de longue vie.
La tradition voulait qu'on offre un plant d'aloe vera comme cadeau lors des cérémonies funéraires car il était considéré comme un symbole du renouvellement de la vie.
L'aloe vera était planté autour des temples des pyramides et le long des routes menant à la vallée des Rois .
Il était aussi utilisé lors de l'embaumement des morts . l'aloe vera accompagnait les pharaons défunts lors de leur passage dans l'au-delà. La plante avait alors fonction de les soigner et les nourrir pendant ce voyage.
Quand l'aloe vera fleurissait, cela voulait dire pour les Egyptiens que le défunt avait heureusement atteint l'autre rire. D'où son appellation de plante de l'immortalité.
Au niveau médical, les Egyptiens l'employaient aussi comme laxatif

Grèce et Rome

En Grèce antique, l'aloe vera symbolisait la beauté, la patience, la santé et la fortune.
Dans ses traités, Hypprocrate décrit quelques propriétés curatives de l'aloe vera comme le soulagement des maux d'estomac et la dysenterie.
La légende raconte que vers 300 ans avant JC, Alexandre le Grand blessé par une flèche fut guérit par un prête qui le soigner avec une huile à base d'aloe vera.
Dioscoride, médecin grec qui servait dans les armées romaines , le décrivait dans son ouvrage " Materica Medica" comme ayant la propriété de coaguler le sang des blessures , cicatriser les plaies.
Hypocrate, père de la médecine moderne) publia le "Corpus Hippocratum" œuvre de 60 livres traitant d'environ 250 simples.


Écrire commentaire

Commentaires: 0